Nov 152010
 

Encore une étape dans la pluie et la bouillasse. Il est temps d’arriver. L’ambiance n’est plus la même. La moitié des gens rencontrés ne font que les derniers 100km afin de recevoir la Compostella (certificat qui dit qu’on a bien effectué le pèlerinage), certains se font porter les sacs (et quels sacs !), mais ils n’oublient pas de s’accrocher une coquille St Jacques made in China achetée 1euro20 à leur petit sac de casse-croûte.

Un stand de vente sans vendeur

Il y a tellement de pluie et de soleil que les arcs en ciel sont doubles

L’accueil dans les auberges n’est plus le même, on ne reçoit pas les gens de la même façon dans une auberge de 15 lits que dans une auberge de 180 lits. C’est la première auberge gérée par la Xunta de Galicia qui a des casseroles. On se cuisine un bon repas et à 21h30, on dort déjà. Il faudra partir avant 8h demain pour arriver avant midi à Santiago.

Greg

Sorry, the comment form is closed at this time.